Hungry for Change – Why does chronic hunger still exist in 2015? – Encore la faim – Pourquoi la faim chronique existe-t-elle encore en 2015?

For many of us, thankfully, hunger is not an everyday reality we face, however for approximately 795 million people worldwide, chronic hunger is not only daily reality, but also–tragically–the future.

On 27 May, the Food and Agriculture Organisation of the United Nations (FAO) released its annual State of Food Insecurity in the World report. The results are startling and saddening. What is even more unsettling is the fact that the 795-million figure is seen as triumph. 25 years ago, one billion people were suffering from starvation. How jubilant can we be, though, when such a large number of people still go hungry every day? José Graziano da Silva, the director general of the FAO, stated that the “near achievement” of the Millenium Development Goals was a step in the right direction. The question is, what can we do better going forward?

First, we need to continue to invest in research and development and work to promote sustainable farming. Unless we want to see even more people go hungry and malnourished, we have no choice but to produce more food whilst at the same time reducing waste and consumption of scarce natural resources. UN Special Advisor on post-2015 Development Planning Amina Mohammed spoke recently in Brussels and echoed these sentiments. We at Monsanto invest more than $4 million a day in research and development projects to help farmers produce more, better and more affordable food more efficiently. Most of those research dollars go into traditional plant breeding, while some goes towards precision planting technology, microbials and genetic engineering.

WEMA farmerAccording to the FAO report, one in three people in Africa remain hungry and 24 African countries face food crises–twice as many as were recorded in 1990. The report also found that key factors that influence the number of people going hungry include “extreme weather events and natural disasters.”  The magnitude of the impact that the environment has on food security is also shared by the World Economic Forum–whose Global Risks Report stated that, in terms of impact, water crises are the world’s number one threat. This threat is not limited to certain parts of the globe, either: the U.S. states of California and Texas can attest to this.

The FAO report also states that “much work remains to be done to eradicate hunger and achieve food security across all its dimensions.” We agree. We need to create sustainable solutions to end hunger. While more efficient food production and distribution are not the only possible solutions to the challenge, they are essential elements of a solution.

The New York Times also published an article on this issue, you can read more here

Encore la faim – Pourquoi la faim chronique existe-t-elle encore en 2015?

Heureusement pour beaucoup d’entre nous, la faim n’est pas une réalité quotidienne à laquelle nous sommes confrontés. Toutefois, pour environ 795 millions de personnes dans le monde, la faim chronique est non seulement la réalité quotidienne, mais c’est aussi l’avenir, tragiquement.

Le 27 mai 2015, l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture des Nations Unies (FAO) a publié son rapport sur l’insécurité alimentaire dans le monde. Les résultats sont surprenants et attristants. Ce qui est encore plus troublant est que le chiffre de 795 millions est vu comme un triomphe. Il y a 25 ans, un milliard de personnes souffraient de la faim. Comment se réjouir quand un nombre aussi élevé de gens a encore faim chaque jour? José Graziano da Silva, le Directeur Général de la FAO, a déclaré être proche des Objectifs du Millénaire pour le développement, et que c’est un pas dans la bonne direction. La vraie question est en fait, que pouvons-nous faire mieux à l’avenir?

A Serbian farmer with donated DEKALB maize seeds.

A Serbian farmer with donated DEKALB maize seeds.

Premièrement, nous devons continuer à investir dans la recherche et le développement et travailler à promouvoir une agriculture durable. A moins de voir encore plus de personnes souffrant de la faim et de la malnutrition, nous n’avons pas d’autre choix que de produire plus de nourriture tout en réduisant les déchets et en limitant la consommation des ressources naturelles. Conseiller spécial de l’ONU sur la planification du développement après 2015, Amina Mohammed a parlé récemment à Bruxelles et fait écho de ces sentiments. Nous investissons à Monsanto plus de 4 millions de dollars par jour dans les projets de recherche et de développement pour aider les agriculteurs à produire plus, de manière efficace, une nourriture abordable. La plupart de ces fonds de recherche vont à la sélection végétale traditionnelle, tandis qu’une autre partie va à l’agriculture de précision, aux produits naturels issus de micro-organismes, ainsi qu’au génie génétique.

Selon le rapport de la FAO, une personne sur trois en Afrique reste affamée et 24 pays africains font face à des crises alimentaires, soit deux fois plus qu’en 1990. Le rapport précise également que les facteurs clés qui influencent le nombre de personnes souffrant de la faim incluent «les phénomènes météorologiques extrêmes et les catastrophes naturelles”. L’ampleur de l’impact qu’a l’environnement sur la sécurité alimentaire est un aspect également évoqué par le World Economic Forum, dont le rapport sur les risques globaux indique, en termes d’impact, que les crises liées à l’eau sont la menace numéro un dans le monde. Cette menace ne se limite pas à certaines parties du globe, les États américains de Californie ou du Texas peuvent en attester.

Le rapport de la FAO indique également que “beaucoup de travail reste à faire pour éradiquer la faim et assurer la sécurité alimentaire dans toutes ses dimensions”. Nous sommes d’accord. Nous devons créer des solutions durables pour éliminer la faim. Alors que la production et la distribution alimentaires ne sont pas les seules solutions possibles au problème, ils en sont des éléments essentiels.

Le New York Times a publié un article également sur cette question, vous pouvez le consulter ici.

Leave a reply

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>